Nos pierres …

Voici une petite sélection des pierres que nous pouvons vous proposer, chaque gemme a une histoire et une provenance ! Choisies parmi tant d’autres lors de nos fréquents voyages, nous vous invitons à les découvrir !

N’hésitez pas à nous contacter, nous saurons vous conseiller et vous proposer d’autres belles pierres pour vos projets.

Voici un aperçu de notre collection colorée !

Les gemmes

Le terme « gemme » peut être employé pour tout ce qui est utilisé comme ornement ou décoration. On peut distinguer :

-Les pierres précieuses, en France : le rubis, l’émeraude, les saphirs et le diamant. Gemmes de grande valeur, la tanzanite et l’alexandrite sont souvent ajoutées à cette liste dans d’autres pays.

Bague Audace avec un saphir bleu ciel

-Les gemmes ornementales qui sont opaques ou translucides comme le lapis, la turquoise, ou le quartz rose par exemple.

Bague Lune avec un cabochon de quartz rose et une calcédoine bleue

-Les pierres fines sont les pierres qui sont transparentes (topazes, tourmalines, grenats) et qui ne sont pas dites « précieuses ». L’appellation pierre « semi-précieuse » est maintenant interdite en France (car certaines de ces pierres sont plus onéreuses que des pierres précieuses comme par exemple l’alexandrite ou le grenat démantoïde par exemple) mais cette appellation est toujours utilisée en langue anglaise.

Bague Ellipse avec une prasiolite et une améthyste interchangeable

-Les gemmes organiques, lorsque des organismes vivants sont responsables de leur constitution (perles, corail, nacre, ivoire)

Bague Claire avec une perle et sertie de rubis

Attention ! Les « fausses » pierres (synthèses) ont également des inclusions dues à leur processus de fabrication mais en général très différentes des inclusions de la pierre qu’elles cherchent à imiter.

Le diamant

Bague Servane en diamant

Le diamant est du carbone cristallisé C. Il doit son nom à sa dureté (latin: adamas, qui veut dire indomptable) Il est de dureté 10 sur l’échelle de Mohs (cette échelle qui va de 1 a 10 n’est pas linéaire, il est 140 fois plus dur que les corindons qui sont de dureté 9 !) Cette dureté est sans égale. Il existe des diamants blancs, jaunes, bruns, roses, noirs, verts ou bleus. La valeur d’un diamant dépend de sa couleur, de sa pureté, de son poids en carats et de la qualité de sa taille.

Pour les diamants de couleur blanche à légèrement jaune on utilise les « 4C » :

Cut: La taille du diamant, le polissage, les proportions et la symétrie ont un impact direct sur la brillance d’un diamant.
Si ces paramètres de taille n’ont pas été respectés, la beauté de la pierre en sera lourdement affectée.

Carat: Le poids d’une pierre est défini en Carats. Un Carat équivaut à 0.2 grammes et contient 100 « points ».

Clarity: Le degré de pureté d’un diamant est en fonction du nombre, de la dimension, de la nature et de la position d’inclusions dans la pierre.

Color: La couleur de la plupart des diamants varie de l’incolore au jaune. Afin de déterminer la couleur exacte, tous les diamants soumis à une analyse, sont comparés à une série de pierres étalons dont les nuances vont du D, incolore, au Z, jaunâtre.

Nota: Aujourd’hui, le commerce du Diamant est contrôlé par le syndicat de producteurs, Diamond Corporation, plus connu sous le nom de « de Beers » qui assure une parfaite sécurité d’achat dans le monde entier. L’Afrique du Sud occupe une position dominante et historique. La mine la plus connue de l’histoire du diamant est appelée Big Hole à Kimberley (460 m2 de diamètre et 1070 m de profondeur). Aujourd’hui, abandonnée et remplie d’eau à mi hauteur, cette mine a produit 14,5 millions de carats de diamant. Autres sources : Australie, Bornéo, Botswana, Brésil, Canada, Etats-Unis, Inde, Namibie, Russie (Sibérie), Sierra Leone, Tanzanie, Zaïre.

Nos diamants (+de 0,30ct) sont certifiés par le GIA ou le HRD, avec une inscription laser sur le rondiste pour les identifier.

Voici les caractéristiques données par le GIA :

Les corindons

Bague Hortense en saphir

Ils peuvent être de toutes les couleurs : le corindon rouge est appelé rubis, le bleu, saphir et pour les autres couleurs, on utilise l’appellation « saphir » suivi de nom de la couleur. Ils sont composés de cristaux d’oxyde d’aluminium (Al2O3) contenant des éléments en très petites quantités qui leur donnent leur couleur (chrome pour le rubis, titane et fer pour le bleu, vanadium pour le violet, chrome pour le rose, fer pour le jaune et le vert).

Ils ont une dureté de 9 sur l’échelle de Mohs.

Leur valeur dépend de plusieurs facteurs : le poids, la couleur, la pureté et la taille (la découpe). Les rubis, très rares, sont recherchés même s’ils possèdent beaucoup d’inclusions. Le rubis est avec le diamant, la pierre précieuse qui peut atteindre les valeurs les plus élevées.

Les béryls

Bague Hortense en émeraude

Famille de silicate de béryllium et d’aluminium qui selon leur couleur regroupe plusieurs  gemmes :

Vert : l’émeraude

Vert très pâle : le béryl vert,

bleu : l’aigue marine,

rose : la morganite,

jaune : l’héliodore…

Leur dureté varie entre 7,5 et 8 sur l’échelle de Mohs et leur poids spécifique varie de 2,7 à 2,9 (ce sont des pierres légères)

L’émeraude, dont la couleur verte provient de traces de chrome, de vanadium et parfois de fer, est une des pierres précieuses les plus chères. En effet, les émeraudes sont rares, car leur formation nécessite des conditions géologiques exceptionnelles.

La présence très fréquente d’inclusions n’est pas un handicap, elle peut, de plus, attester de l’origine géographique de la pierre ; la plupart des émeraudes sont traitées avec des huiles ou des résines, c’est pourquoi il est déconseillé de les nettoyer par la technique des ultrasons.

La Colombie est le plus important producteur mondial (55 % de la production, 3,4 millions de carats pour l’année 2011) : les mines de Chivor et Muzo sont les plus connues. Ces émeraudes sont aussi généralement plus pures que celles ayant d’autres provenances.

Attention : L’émeraude est fragile aux chocs et présente une certaine friabilité (c’est pour cela qu’il est préférable de la sertir), elle est aussi sensible aux différences importantes de température.

Les topazes

Bague Halo sertie d’une topaze « blue London »

De dureté 8 mais avec une résistance faible au clivage (c’est pour cela qu’elle est difficile à tailler) une topaze peut être incolore, bleue (en général très pâle, elle est irradiée pour que le bleu soit plus intense), rose (rare et très prisée, attention un revêtement rose est parfois appliqué aux topazes incolores, ce traitement qui doit être déclaré n’est pas du tout stable), ou jaune (la topaze impériale, très prisée et très cher).

Depuis quelques années un traitement a été mis au point (stable mais difficile à mettre en oeuvre c’est pour cela que ces topazes sont plus onéreuses que les bleu ciel) qui permet d’intensifier considérablement le bleu jusqu’au « bleu canard », la couleur est magnifique, très jolie sur notre bague Maxima !

Le péridot

Boucles d’oreilles Violette serties de péridots (et d’améthystes)

De dureté 7, le péridot a une très jolie couleur vert tendre. Il présente parfois des inclusions caractéristiques en forme de nénuphar. Il a une forte biréfringence (un rayon de lumière qui le traverse se sépare en deux) : à l’œil nu on peut voir un effet de dédoublement des arêtes.

Les plus beaux viennent généralement de Birmanie, mais on en trouve également beaucoup en Chine, Afrique du sud…

Les quartz

Bague Audace sertie d’une améthyste

La famille des quartz est le nom d’une famille de minéraux de même composition : SiO2. Leur dureté, est de 7.

Ils sont classés en deux sous familles :

Les microcristallins (petits cristaux microscopiques) ce sont des pierres ornementales telles l’agate, la calcédoine, le quartz rose ou la cornaline.
Les macro cristallins (cristaux visibles à l’œil nu), cristal de roche (incolore), citrine (de jaune clair à orange), améthyste (violet), amétrine (présentant du violet et du jaune sur le même cristal), prasiolite (vert/gris très pale), quartz fumé (brun).

Les spinelles

Le (et non « la » !) spinelle qui est un aluminate de magnésium, existe dans presque toutes les couleurs mais la plus recherchée est le rouge.

Certains rubis célèbres se sont avérés être en fait des spinelles (notamment le rubis du Prince noir sur la couronne d’Angleterre). Il se trouve dans les mêmes gisements alluvionnaires (principalement en Birmanie et au Sri Lanka) que le saphir.

Il devient de plus en plus connu parmi le grand public et son éventail de couleur est magnifique, du gris au rose jusqu’au bleu profond ou violet.

Il est de dureté 8 et présente un très bel éclat, il est parfait pour une bague de fiançailles !

Les spodumènes

Variété de pierre de dureté 6,5 , fragile aux chocs (clivage parfait). Le spodumène peut être incolore, vert (appelé Hiddénite), jaunâtre, mais c’est de couleur mauve clair qu’il est le plus prisé, on l’appelle kunzite.

Le zircon

Le zircon est la plus ancienne roche terrestre connue et l’une des plus communes de l’écorce terrestre mais les cristaux atteignent rarement la taille de plusieurs centimètres.

Parfois incolores, les zircons ont une couleur naturelle qui varie de jaune, rouge à brun, mais ils peuvent aussi être verts, bleus ou noirs. (Les zircons incolores sont rares mais un traitement par chauffage peut rendre les zircons bruns, incolores ou bleus)

Les spécimens transparents sont utilisés en joaillerie pour des utilisations similaires à celles du diamant, mais attention le terme de zircon est parfois utilisé à tort pour désigner l’oxyde de zirconium synthétique (créé par l’homme) qui est un des substituts les plus courants du diamant.

Sa dureté varie de 6,5 à 7,5.

Les tourmalines

Bague Entremaillage sertie d’une tourmaline rose

Les tourmalines cristallisent en baguettes ou aiguilles allongées à section triangulaire et faces courbes. Son nom vient de « turmali » ou « toromalli » en cingalais.

Sa dureté est de 7,5.

Elle peut prendre à peu près toute la palette des couleurs de l’arc-en-ciel et parfois sur le même cristal, certaines pierres sont taillées de façon à ce que l’on voit plusieurs couleurs.

La tourmaline bleue et la tourmaline rose/rouge (rubellite) sont les plus prisées.

Les zoïsites

Pendentif serti d'une tanzanite "trilliant" 

Découverte en 1805 dans les Alpes de Carinthie, cette famille de pierre n'est connue aux yeux du grand public que depuis la découverte en Tanzanie de zoïsite bleue appelée Tanzanite. Cette pierre est très prisée et sa valeur marchande peut être très élevée (beaucoup de pays la rajoute à la liste des pierres précieuses).

Pierre fortement pléochroïque on peut en général voir à l'œil nu ses deux belles teintes : le bleu et le violet (sa troisième couleur, le jaune, ne peut être aperçue que sur des pierres non chauffées, extrêmement rares)

Sa dureté est de 6,5. Elle présente un clivage parfait, c'est donc une pierre très sensible aux chocs. Il est donc préférable de la porter en pendentif.

Les chrysobéryls

Ses variétés les plus prisées sont l'alexandrite et le chrysobéryl œil de chat. Dureté 8,5.

L'alexandrite a l'incroyable particularité d'être verte à la lumière du jour et rouge à la lumière artificielle. (D'autres pierres ont cette propriété, comme certains saphirs bleus à la lumière du jour qui tirent sur le mauve à la lumière artificielle, on dira "un saphir à effet alexandrite") Cette gemme est très prisée et peut atteindre une valeur marchande extrêmement élevée.

Le chrysobéryl œil de chat : Pierre généralement jaune, brune ou verte. De fins canaux parallèles dans le cristal produisent une bande de lumière, perpendiculaire à ceux-ci, lorsque la pierre est taillée en cabochon. La bande semble glisser sur la pierre lorsque la lumière change d'orientation. Cela ressemble à un œil de chat. Cet effet de chatoyance peut également se produire pour d'autres pierres comme le quartz par exemple.

Les perles

Pendentif perle de Tahiti et diamants

Les perles sont des gemmes organiques : Elles se forment dans la coquille de bivalves marins à la suite de l'intrusion d'un corps étranger. Le coquillage secrète alors des couches d'aragonite autour de l'intrus qui devient perle. Ses interférences lumineuses entre les couches concentriques produisent un éclat irisé appelé "Orient".

On distingue :

Les perles fines (perles formées naturellement sans ajout artificiel de corps étrangers) pratiquement introuvables de nos jours (particulièrement à cause de la pollution).
Les perles de culture des mers froides (avec un diamètre maximal de 10mm environ), très prisées, cultivées principalement au Japon.
Les perles de culture des mers chaudes (avec un diamètre allant de 10 à 19mm), très prisées, cultivées à Tahiti, en Australie, aux Philippines et en Birmanie.
Les perles d'eau douce qui ont souvent des formes irrégulières mais qui ont l'avantage de ne pas avoir de noyau et qui donc sont plus résistantes à l'usure du temps. Les rondes sont les plus prisées. Elles proviennent majoritairement de Chine.

Sensibles aux acides, à la sécheresse et à l'humidité, les perles sont moins durables que la majorité des gemmes. La valeur des Perles dépend de leur forme, de leur couleur, de leur taille et de leur éclat. La forme ronde est la plus recherchée. La forme en poire (pour pendants d'oreille et pendentifs) est très prisée également.

Formation des gemmes...

Mine de saphir en Thailande (photo Agnès)

Eruption volcanique

Le magma contenu dans le « manteau » de la terre (une couche d'environ 3000 Km entre la croûte terrestre et le noyau de la terre) avec ses mouvements incessants monte parfois jusqu'à la surface de la croûte terrestre provoquant des éruptions volcaniques. En refroidissant, le magma cristallise et des roches se forment.

C'est ce procédé de fusion et de refroidissement qui permet la création de gemmes telles le rubis, le saphir, le péridot et le spinelle par exemple.

Les diamants, eux, sont formés à des profondeurs bien plus importantes et ce sont les éruptions volcaniques qui parfois les remontent à la surface de la croûte terrestre.

Minéralisation

L'action de l'érosion et de la sédimentation, aidée par l'eau, les changements de pression et de température, altèrent ou recristallisent des roches déjà formées. De nouvelles roches se forment, c'est ainsi que l'on peut trouver du quartz ou même de l'émeraude dans des cavités ou fissures de la croûte terrestre.

On peut donc trouver des gemmes dans des fissures de la croûte terrestre, dans des cheminées volcaniques, ou le long de cours d'eau ou d'anciens lits de rivières lorsque l'eau a transporté ces gemmes parfois sur plusieurs centaines de kilomètres.

Traitements des pierres

Un très grand nombre de pierres sont traitées.

Les pierres ornementales peuvent être teintes, imprégnées de résine, par exemple. Une turquoise est souvent huilée ou imprégnée de résine pour l'empêcher de verdir à la lumière ou de s'abîmer au contact de produits tel le parfum ou le chlore, le lapis Lazuli est souvent teint en bleu plus foncé que sa couleur naturelle, le jade est souvent nettoyé de ses taches noires à l'acide et imprégné de résine, parfois colorée.

Les pierres fines et précieuses peuvent être irradiées comme l'aigue marine en vue d'intensifier sa couleur bleue ou telle la topaze blanche qui devient bleue.

Les corindons (saphirs et rubis) sont souvent chauffés pour intensifier leur couleur, les émeraudes, très poreuses sont huilées, à chaque type de pierre son traitement pour augmenter sa beauté.

De nos jours nous pouvons dire que seules les pierres de couleur exceptionnelle ne sont pas traitées.

Certains traitements stables et courants comme l'utilisation de fluides incolores et le chauffage sont reconnus comme des pratiques traditionnelles lapidaires en compléments de la taille et du polissage de certaines pierres de couleur. Nos gemmes ont pu faire l'objet de ces pratiques générales d'embellissement. Toute autre intervention est signalée par la mention « traitée ». Pour plus d'informations, voir le Décret n° 2002-65 du 14 janvier 2002 qui régit actuellement le commerce des pierres précieuses et de la perle en France.

Extrait :

Art. 3.

L'apposition de la mention « traité » ou l'indication du traitement n'est pas obligatoire pour les pierres gemmes, matières organiques, perles fines et perles de culture ayant subi les pratiques lapidaires traditionnelles suivantes :
une imprégnation par une substance incolore fluide ;
un traitement thermique, sous réserve que les éventuels résidus de chauffage en surface ne provoquent pas de rupture de réflexion visible à la loupe de grossissement 10 fois ;
un blanchiment sans adjonction de produits colorants ou de vernis.
N'hésitez pas à contacter notre gemmologue pour plus d'informations à ce sujet en cliquant ici

Poinçons de Garantie

En France, deux poinçons doivent être apposés sur chaque bijou de plus de 3gr.

Un poinçon de responsabilité, appartenant au bijoutier et qui doit être déclaré au bureau des garanties ainsi que le poinçon de la garantie, poinçon d'état qui confirme le caratage de l'or, qui valide la déclaration indiquée sur la facture du bijou et qui prouve que les taxes ont été payées.

Notre poinçon de responsabilité est un lézard entouré des lettres Sté B F (Société Berlet France), celui de l'état pour un bijoux en or 18k est une tête d'aigle.

Métaux précieux

L'or est rarement utilisé pur cela serait trop mou, c'est en fait un alliage or, cuivre, argent ou palladium et selon la couleur désirée, les proportions varient : plus de cuivre pour un or rose, plus de palladium pour un or blanc... l'or "chocolat", est en fait un or avec placage noir, et quand on parle de carat (k) (à ne pas confondre avec le carat des pierres qui est l'unité du poids et correspond à 0,2gr) c'est la proportion d'or pur :

24k or quasiment pur, il est très jaune et mou , très utilisé au Moyen Orient : 999 millième d'or pur
18k : 750 millième d'or pur (le standard français)
14k : 585 millième d'or pur
Nos réalisations sont généralement en or jaune 18k ou en or blanc palladié rhodié 18k (un placage de rhodium est appliqué sur l'or blanc pour qu'il soit plus blanc et brillant). Depuis maintenant plusieurs années nous utilisons de l'or sans nickel, il convient très bien aux personnes allergiques.

Nous n'utilisons généralement plus de platine, (mais bien sur, aucun problème si vous voulez tout de même utiliser ce métal) Ce métal très utilisé au siècle dernier avant que l'or blanc ne soit inventé.

Très dur et solide, le platine ne permet que très peu de retouches, il casse net. Maintenant que le sertissage a évolué, et qu'on fabrique de l'or blanc palladié qui n'a plus l'inconvénient de jaunir légèrement comme l'or blanc classique, le platine a perdu son avantage sur l'or.

C'est aussi un alliage, on l'utilise en 999, 950, 900 et 850 millièmes.

Bien sûr, nous pouvons utiliser d'autres métaux sur demande.